Le blog spécialiste de l’externalisation de la gestion de formation

Alternance 2/3 : les évolutions du contrat d’apprentissage et du contrat de professionnalisation

Afin de compléter l’article paru le 20/06,  Develop’Invest poursuit son analyse sur l’alternance en mettant ici en avant leurs évolutions respectives. Solidement installé dans le paysage éducatif français – il existe juridiquement depuis 1851[1], le contrat d’apprentissage permet d’intégrer près de 300 000 jeunes en entreprise chaque année. Cependant, le contrat de professionnalisation, créé en 2005, semble bénéficier d’une dynamique plus forte, grâce à sa flexibilité juridique, qui lui donne la préférence des grandes entreprises du secteur tertiaire. Develop’Invest, spécialisé dans l’externalisation de la gestion des contrats pro et des contrats d’apprentissage, fait le point.

Montée en puissance du contrat de professionnalisation et difficile reprise de l’apprentissage

Contrats d'alternance - nouveaux contrats par annee

Entre 2006, et 2016, le contrat de professionnalisation a progressé de 35%, avec 195 326 contrats enregistrés en 2016. Le contrat d’apprentissage, quant-à-lui, est revenu à son niveau de 2006. Il reste néanmoins loin devant le contrat de professionnalisation : environ 280 000 contrats d’apprentissage sont enregistrés chaque année. Son évolution a atteint un pic en 2012 (environ 306 000 contrats enregistrés), pourtant il peine à redémarrer depuis la chute des deux années suivantes.

Contrat de professionnalisation : une meilleure équité de genre

Le même graphique montre que, depuis sa création, le contrat de professionnalisation est globalement équitable du point de vue du genre. Les femmes représentent 49% des bénéficiaires en 2016. Par contre, le contrat d’apprentissage demeure très inéquitable. Un peu plus du tiers des contrats seulement bénéficie à des femmes.

Prise en compte progressive des demandeurs d’emploi de 26 ans et plus

Le contrat de professionnalisation doit permettre de répondre à des besoins de qualification des demandeurs d’emploi, quel que soit leur âge. On peut donc s’attendre à une variété de profils d’âge plus grande que pour le contrat d’apprentissage. Très faible à la création de ce dispositif, la proportion des bénéficiaires âgés de 26 ans et plus a toutefois doublé en 10 ans, passant de 12% à 24% du total.

Contrat de professionnalisation

Hausse générale du niveau de qualification à l’entrée en alternance

L’évolution du niveau de qualification des entrants est particulièrement marquée au niveau des contrats de professionnalisation. Les bac+2 et plus ne représentaient que 21% des contrats de professionnalisation en 2006 ; ils sont 46% en 2016. Cette progression des niveaux d’entrée se vérifie également dans le cadre de l’apprentissage : la proportion des bac+2 et plus a doublé sur la période pour atteindre 20% en 2016. Dans le même temps, ce sont les personnes les moins qualifiées qui se voient de plus en plus « exclues » de ces dispositifs, dont la vocation première est pourtant de faciliter leur insertion socioprofessionnelle.

Contrats et qualification

Une utilisation différenciée selon les filières et les tailles d’entreprises

Contrats d'apprentissage et contrats de professionnalisation par secteurs d'activité

Certaines filières d’activité « traditionnelles » recourent davantage au contrat d’apprentissage. Dans ces secteurs, l’offre de formation en apprentissage est solidement implantée et ce type de contrats est entré dans les usages. C’est le cas par exemple dans l’industrie, la construction et les activités de restauration. L’utilisation du contrat de professionnalisation, bien que développée dans ces mêmes secteurs, est toutefois davantage concentrée dans les activités de services : commerce, banque et assurance, transports, services aux entreprises etc.

La différence d’utilisation des deux types de contrat se retrouve également dans la répartition par tailles d’entreprises. Le contrat d’apprentissage est plébiscité par les TPE, tandis que le contrat de professionnalisation a la faveur des entreprises de plus de 250 salariés. Les deux types de contrats trouvent également leur place dans les PME jusqu’à 50 salariés. En revanche, les entreprises dont l’effectif est compris entre 50 et 250 salariés utilisent beaucoup moins les contrats en alternance.

Répartition des contrats d'alternance par taille d'entreprise, en 2016

Le contrat de professionnalisation, un dispositif (toujours) en devenir ?

Alors que les annonces faites au lancement de la réforme indiquaient une possible fusion des deux dispositifs, le projet de loi présenté au Parlement en juin conservera bien la distinction entre les deux types de contrats et tentera de redonner du souffle à l’apprentissage. Bien qu’il soit plus onéreux pour les entreprises de recourir au contrat de professionnalisation, la liberté de choisir un organisme de formation, la panoplie importante de certifications envisageables à tous les niveaux de qualification et la possibilité de recruter par son biais des personnes plus expérimentées restent des atouts forts pour le contrat de professionnalisation. Avec la hausse très nette des intentions de recrutement en 2018 (+18,7% selon Pôle Emploi[2]), l’on peut donc s’attendre à une augmentation sensible du nombre de contrats de professionnalisation, désormais bien ancré lui aussi dans le paysage de la formation professionnelle.

 

Envie d’en savoir plus ? Découvrez comment notre équipe, spécialisée dans l’externalisation de la gestion des contrats pro et des contrats d’apprentissage, peut intervenir à vos côtés. Conseil en développement des compétences, contractualisation, pilotage et évaluations… Nos spécialistes peuvent vous accompagner de façon partielle ou globale. Vous préférez échanger directement avec nous ? Remplissez notre formulaire de contact.

 

Article écrit par Hugues HASSENFRATZ, consultant Develop’Invest

[1] http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/apprentissage-enseignement-professionnel/chronologie/

[2] http://statistiques.pole-emploi.org/bmo

Sources des données :

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/statistiques-de-a-a-z/article/le-contrat-d-apprentissage

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/statistiques-de-a-a-z/article/le-contrat-de-professionnalisation